Ayurvéda

Qu’est-ce que l’Ayurvéda ?

La médecine ayurvédique (« Ayurvéda » en abrégé) est l’un des systèmes de guérison holistiques les plus anciens au monde (« corps entier »). Il a été développé il y a plus de 3000 ans en Inde.
Il repose sur la conviction que la santé et le bien-être dépendent d’un équilibre délicat entre l’esprit, le corps et l’esprit. Son objectif principal est de promouvoir une bonne santé et non de combattre les maladies. Mais les traitements peuvent être adaptés à des problèmes de santé spécifiques.

L’Ayurvéda et l’énergie vitale

Les étudiants en Ayurvéda croient que tout dans l’univers – mort ou vivant – est connecté. Si votre corps et votre esprit sont en harmonie avec l’univers, vous êtes en bonne santé. Quand quelque chose perturbe cet équilibre, vous tombez malade. Parmi les facteurs susceptibles de perturber cet équilibre figurent les anomalies génétiques ou de naissance, les blessures, le changement climatique et saisonnier, l’âge et vos émotions.

Chaque personne est composée de cinq éléments de base présents dans l’univers : l’espace, l’air, le feu, l’eau et la terre.

Celles-ci se combinent dans le corps humain pour former trois forces de vie ou énergies appelées doshas. Ils contrôlent le fonctionnement de votre corps. Ils sont Vata dosha (espace et air) ; Pitta dosha (feu et eau) ; et Kapha dosha (eau et terre).

Tout le monde hérite d’un mélange unique des trois doshas. Mais l’un est généralement plus fort que les autres. Chacun contrôle une fonction corporelle différente. Donc, vos « chances” de tomber malade – et les problèmes de santé que vous développez – sont liés à l’équilibre de vos doshas.

Vata Dosha

Ceux qui pratiquent l’Ayurvéda croient que c’est le plus puissant des trois doshas. Il contrôle des fonctions corporelles très basiques, comme la division des cellules. Il contrôle également votre esprit, votre respiration, votre circulation sanguine, votre fonction cardiaque et votre capacité à vous débarrasser de vos déchets dans les intestins. Les choses qui peuvent le perturber incluent : le fait de remanger trop tôt après un repas ; la peur ; le chagrin ; et rester éveillé trop tard.

Si Vata dosha est votre force de vie principale, vous êtes plus susceptible de développer des affections telles que l’anxiété, l’asthme, des maladies cardiaques, des problèmes de peau et la polyarthrite rhumatoïde.

Cette énergie contrôle votre digestion, votre métabolisme (votre capacité à décomposer les aliments) et certaines hormones liées à votre appétit.

Les choses qui peuvent le perturber sont de manger des aliments acides ou épicés et de passer trop de temps au soleil.

Si c’est votre force de vie principale, vous êtes plus susceptible de développer des conditions telles que la maladie de Crohn, une maladie cardiaque, une hypertension artérielle et des infections.

Kapha Dosha

Cette force de vie contrôle la croissance musculaire, la force et la stabilité du corps, le poids et le système immunitaire.

Vous pouvez le perturber en dormant pendant la journée, en mangeant trop d’aliments sucrés et en mangeant ou en buvant des aliments contenant trop d’eau ou de sel.

Si c’est votre énergie vitale principale, vous pouvez développer de l’asthme et d’autres troubles respiratoires, le cancer, le diabète, des nausées après avoir mangé et l’obésité.

Traitement ayurvédique

Un praticien ayurvédique créera un plan de traitement spécialement conçu pour vous. Il tiendra compte de votre composition physique et émotionnelle unique, de votre force vitale principale et de l’équilibre entre ces trois éléments.

Le but du traitement est de nettoyer votre corps des aliments non digérés, qui peuvent rester dans votre corps et mener à la maladie. Le processus de nettoyage – appelé « panchakarma » – est conçu pour réduire vos symptômes et restaurer l’harmonie et l’équilibre.

Pour y parvenir, un praticien ayurvédique peut s’appuyer sur la purification du sang, le massage, les huiles à usage médical, les herbes, les lavements et les laxatifs.

Est-ce que ça marche ?

Des études montrent que les préparations ayurvédiques réduisent la douleur et augmente la fonction chez des personnes souffrant d’arthrose, de polyarthrite rhumatoïde, et aide à gérer les symptômes chez des personnes atteintes de diabète de type 2. (Études publiées en 2011 et 2013).

Le curcuma, une plante souvent utilisée dans les préparations ayurvédiques, peut aider à lutter contre la colite ulcéreuse (Étude publiée en 2006).

Précautions d’usage

Certaines préparations ayurvédiques contiennent des métaux, des minéraux ou des gemmes. Bien que rares, les produits ayurvédiques peuvent provoquer une intoxication à l’arsenic, au plomb ou au mercure. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre praticien.